Olympus Logo
Olympus LogoOlympus Logo

Tutoriel sur les ultrasons multiéléments — Table des matières
Schéma de l'appareil

Une condition fondamentale des appareils à ultrasons multiéléments est la capacité de configuration d'un groupe défini d'éléments avec des retards d'émission et de réception programmés, communément appelés « lois focales ». L'appareil génère des images par le séquençage des lois focales avec des délais différents d'émission et de réception dans la même ouverture ou par le multiplexage de la même loi sur des ouvertures incrémentées.

Lors de l'émission, une détente est envoyée à un ensemble d'émetteurs avec la séquence de retards requise pour générer le faisceau souhaité. Lors de la réception, les signaux sont numérisés et retardés en fonction d'une loi focale et additionnés pour former une seule réponse RF. Cette forme d'ondes est alors amplifiée, filtrée au besoin, numérisée, traitée et enregistrée. Au fur et à mesure une séquence de lois focales se termine, l'image est affichée simultanément avec un A-scan et les mesures associés. Lors d'un balayage linéaire, les groupes d'éléments sont incrémentés à l'aide d'un multiplexeur afin de réduire les coûts et la complexité électronique. Une description conceptuelle est illustrée ci-dessous dans une configuration réduite de quatre émetteurs-récepteurs excitant une sonde à 8 éléments. Notez que pour les balayages sectoriels, le nombre d’éléments maximal pouvant être utilisés est de quatre.

 

Continuez avec la section
Caractéristiques techniques — Appareils à ultrasons conventionnels>>

Sorry, this page is not available in your country